Récupération des informations de la radio en cours ...

A L’ENDROIT : Chronique de Dj Nowo

A L’ENDROIT

Lorsque j’étais enfant ça me plaisait d’aller au supermarché, j’aimais trouver dans les rayons ces produits vantés dans les pubs télé aux bandes sonores entêtantes, l’emballage était tellement attractif. A présent je me sens perdu dans les grandes surfaces, Lost in a Supermarket comme l’a chanté The Clash, perdu et surtout distant face à ces masses de produits placés dans les allés. « Mega Promo » ici, « moins trente pourcent » là, « deux pour le prix d’un », c’est du Super Discount, le patron est devenu fou. Au rayon des produits surgelés je croise l’abominable homme des neiges de Jonathan Richman and The Modern Lovers :

Abominable snowman in the market,

That's right, you heard me right, gang.

And the housewives, they all remarking,

"Looks like a dirty marshmallow with fangs”.

Je passe devant des boites, des bidons, des packs savamment empilés.

Mais voyez vous par exemple lorsque j’ai besoin de café, j’aime le choisir dans une boutique. L’endroit sent bon le café car il y est torréfié, j’aime discuter avec la vendeuse, j’aime la voir moudre le café, le conditionner, puis écrire le nom du café sur le paquet. Tout cela me plait non pas par snobisme mais pour l’humanité qui en émane, pour le partage d’un savoir faire. Oui je préfère les rues, les boulevards, les avenues et les passages, les boutiques dans les villes, là où on voit le ciel.

Je pense maintenant à Paul’s Boutique, ce bazar de New York représenté dans l’album éponyme des Beastie Boys. Je pense à ces endroits où l’on trouve des marchandises particulières, hors du commun, aussi à ces petites boutiques aux produits spécialisés, des lieux de rencontres, des lieux de vie qui ont du caractère, une âme. Des boutiques qui disparaissent de jour en jour car elles n’ont pas résisté à la spéculation immobilière des grands groupes d’investisseurs, à la concurrence des grandes surfaces.

Je passe devant le rayon café, je remarque des paquets sur lesquelles le nom du café est imprimé avec des caractères de type «écrit à la main». Me voilà au rayon des trucs, je prends le machin et je vais vers les caisses, elle est là, oui « elle est vraiment super » comme le dit Artur H, c’est La Caissière Du Super.

Je me dirige vers le parking et monte dans mon véhicule, je mets l’autoradio en marche, The Cosmic Jokers m’invite à faire un tour au Galactic Supermarket. Is There Supermarket on Mars ?